Navigation | Le disjoncteur

Pages

Categories

juillet 18, 2017

Un rêve de gosse

Il est des amours qui se fanent au fil des années. Et d’autres qui subsistent. Ma fascination pour les avions de chasse est de cette sorte-là. Ca a commencé dès mon plus jeune âge. Les enfants de mon âge avaient toujours dans leurs poches leurs petites voitures. Ils en avaient semble-t-il des tonnes, et étaient particulièrement fiers de leur collection. Mais leurs bolides ne m’intéressaient pas : je ne jurais que par les avions de chasse. Il y avait des maquettes d’avions partout dans ma chambre. L’une d’elles en particulier ne me quittait jamais. Et quand mes amis m’invitaient à jouer avec leurs petites voitures, je balançais quelques missiles sur leur réseau routier avant de m’en aller retrouver les airs. J’étais peut-être un peu sociopathe, maintenant que j’y pense. :’) Aujourd’hui, je ne suis plus aussi autiste (enfin, sauf quand je joue à la console), mais cette passion-là n’a pas changé : il y a toujours des maquettes d’avion de chasse sur mes étagères. Il fallait donc bien qu’un jour, je m’envole à bord d’un véritable avion de chasse. Et c’est ce que j’ai fait le week-end dernier, lors d’un vol en L-39. Ca faisait si longtemps que j’en rêvais que j’étais à moitié persuadé que le vol ne serait pas à la hauteur. Que j’allais descendre de l’appareil et me dire : « c’est ça qui me faisait triper ? ». Mais ce n’est pas comme ça que ça s’est passé. Lorsque je suis descendu de l’appareil, j’étais l’homme le plus heureux du monde. Cette expérience s’est révélée être encore plus démente que ce que j’avais pu imaginer. La voltige était à la fois angoissante et ensorcelante. Je comprends désormais pourquoi j’ai eu tellement de mal à trouver sur internet des retours d’expérience sur le sujet. Parce qu’en fait, il n’y a tout simplement pas de mot pour décrire ce que j’ai vécu. Pour décrire ce qu’on ressent lorsqu’on enfile sa combinaison de vol. Quand on se harnache à son siège. Et quand, dès la première vrille, on pèse soudain 5 fois son poids. Il n’y a aucun mot pour raconter ça. Mais il fallait au moins que j’écrive un billet là-dessus. Avouez que ce serait tout de même bizarre de poster une photo sur les réseaux sociaux chaque fois qu’on change de coupe de cheveux, et de se taire quand on a fait un vol dans un avion de chasse L-39! Pour en savoir plus: https://www.tematis.com/vol-avion-chasse

l-39-2.jpg

Filed by ledisjoncteur at juillet 18th, 2017 under Uncategorized
No comments on this post yet

juillet 3, 2017

Derriere les fourneaux

Ça ne me dérange pas de faire le ménage, m’occuper de la lessive, sortir les poubelles… En revanche, il y a une tâche ménagère que je ne supporte pas : la cuisine. C’est simple : si je dois absolument cuisiner, j’achète des barquettes surgelées ! Cependant, vendredi dernier, je me suis surpris à faire un cours de cuisine à Nice. Et plus encore, je m’y suis bien amusé. Ça peut sembler incompréhensible, mais ça s’explique, finalement : les circonstances dans lesquelles on cuisine dans ce type de cours sont sensiblement différentes de celles qu’on a à la maison ! Et ça, ça change pas mal de choses ! Avant tout, il y a le lieu, qui est plutôt agréable : les cuisines étaient propres et parfaitement équipées (dans ma cuisine, on est à l’étroit dès qu’on est à plus de deux dans la pièce !). Après, il y avait le chef, dont les conseils se sont avérés précieux tout du long. Je n’aime pas cuisiner chez moi parce qu’il me manque les bases et que je manque de confiance en moi ; mais dès lors que je suis avec un chef, je suis plus à l’aise, car il peut rectifier mes erreurs au fur et à mesur. Et puis, histoire de ne rien gâcher, un commis s’est occupé de toute la partie nettoyage après notre passage ! Et pour quelqu’un comme moi, je peux vous promettre que ça joue beaucoup ! Car si je suis un tel habitué des petits plats Picard, c’est aussi parce que je ne souffre pas la vaisselle. Bizarrement, cependant, ça ne m’a pas du tout motivé à refaire les plats de cet atelier dans le quotidien. C’est que, pour ma part, je n’ai ni un chef pour me guider ni des ustensiles de malade à disposition : cette expérience est donc impropre à faire changer les personnes qui, à mon instar, ne se sont jamais mises à la cuisine ! Mais sinon, je vous invite tout de même de suivre ce cours de cuisine à Nice : on passe un moment très agréable. Voici le site, si cela vous tente. http://www.cours-de-cuisine.net

Filed by ledisjoncteur at juillet 3rd, 2017 under Uncategorized
No comments on this post yet

juin 7, 2017

Macron sera bon ?

C’est une première en cinq ans. Les Français retrouvent confiance en l’avenir de l’économie du pays, selon le dernier baromètre économique Odoxa, réalisé pour Aviva, Challenges et BFM Business. “Un nouvel espoir est bien là: près d’un Français sur deux pense que le gouvernement améliorera la situation économique et près de quatre Français sur 10 qu’il améliorera celle du chômage”, indique Céline Bracq, la directrice générale d’Odoxa. L’indice de confiance des ménages en l’avenir de l’économie n’avait pas été dans le vert depuis 2012, année marquée par une autre élection présidentielle. “L’indice est redevenu positif pour l’élection de Nicolas Sarkozy en 2007 (indice de +17), pour celle de François Hollande (+9) et aujourd’hui pour celle d’Emmanuel Macron (indice de +16)”, souligne Céline Bracq. “Depuis la fin des années 70 les Français se montrent généralement très peu confiants sur la situation économique”, note l’institut de sondage. Depuis la crise de 2008, l’indice de confiance est presque toujours négatif. Mais les années d’élections présidentielles font figure d’”exception”. Un contraste existe cependant entre les pro et les anti FN. “Les sympathisants de gauche (+24), d’En Marche (+21 avec un niveau de confiance de … 97%!) et ceux de droite (+30) se montrent tous beaucoup plus optimistes. Seule la confiance des sympathisants du Front national recule (-18)”, indique Odoxa. L’institut de sondage explique: “Les deux tiers des Français ont craint le mois dernier que Marine Le Pen puisse devenir leur présidente, la candidate du FN ayant été éliminée, ils respirent et se définissent logiquement comme plus confiants pour l’avenir de la situation économique que ces dernières semaines.” Si 58% des Français pensent qu’Emmanuel Macron est un “bon” président -selon un autre sondage Odoxa-, seulement 21% d’entre eux estiment que, par rapport à l’année dernière, l’année 2017 sera une année de prospérité économique. Une majorité pense en revanche qu’elle sera semblable à l’année dernière (53%). “Il n’y a en réalité aucune contradiction”, affirme Céline Bracq. “D’abord parce que ce pessimisme est bien moindre qu’habituellement. Ainsi en 2015, 6% estimaient que l’année serait meilleure et 57% la voyaient plus difficile! Le solde est donc de -51 contre -5 aujourd’hui”. Ensuite, parce que “le soulagement de voir Macron plutôt que Le Pen à l’Elysée n’implique pas nécessairement un retournement total de l’opinion, toujours très préoccupée par la situation”, explique la directrice générale d’Odoxa. L’action du gouvernement en matière européenne est ainsi la seule qui recueille une majorité de confiance (62%). Les autres domaines économiques et sociaux se situent en dessous de 50%: 49% pour la croissance économique -soit près d’un Français sur deux-, 47% pour le fait de favoriser le dialogue sociale dans l’entreprise, 46% pour une réforme efficace du code du travail, ou encore 38% pour le chômage.

Filed by ledisjoncteur at juin 7th, 2017 under Uncategorized
No comments on this post yet

mai 2, 2017

Sécurité informatique

La cybersécurité est l’affaire de tous. Des entreprises comme Netflix ou Sony Music l’ont appris à leurs dépens. En décembre 2016, ces deux firmes ont été victimes de piratages sur leurs comptes Twitter respectifs. Plus de 250 tweets ont été postés sur le compte de la plateforme de vidéos et celui de l’entreprise musicale a vu quelques messages qui laissaient entendre que la chanteuse Britney Spears était morte. En France, onze incidents de cybersécurité sont comptabilisés en milieu professionnel chaque jour, soit un total de 4.165 attaques, d’après le cabinet de conseil PwC, pour des pertes financières estimées à 1,5 million d’euros pour chaque société en moyenne. 59% des entreprises françaises ont d’ailleurs augmenté leurs dépenses de cybersécurité cette année. Mais près de 20% des sociétés de moins de 250 salariés ne se considèrent «pas du tout préparées» aux questions de cybersécurité, selon Orange Cyberdéfense. Le sujet ne concerne pas que les entreprises. Les démocraties occidentales ne sont par exemple guère armées en cas de cyberguerre. En France, l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (Anssi) a été créée en 2009 et se charge de la défense des systèmes d’information des services de l’État et des opérateurs d’importance vitale (OIV). Depuis quelques années, des mesures ont été prises pour pousser à la formation. Le ministère du Redressement productif a introduit un volet concernant la cybersécurité dans son plan «la nouvelle France industrielle» qui date d’avril 2015. Il comportait quatre objectifs. D’une part, «accroître significativement la demande en solutions de cybersécurité de confiance» et «développer pour les besoins de la France des offres de confiance», d’autre part l’organisation de la conquête des marchés à l’étranger et le renforcement des entreprises nationales du domaine de cybersécurité. De plus, un comité de la filière industrielle de sécurité a été mis en place en 2013 pour rapprocher les acteurs privés et publics. Mais tout ceci ne se retrouve pas toujours dans les faits. L’Anssi avait une centaine d’agents en 2009 et en possède désormais 400. Des besoins encore insuffisants puisqu’elle en vise 600 en 2018 alors qu’elle avait annoncé cet objectif pour 2017. La faute peut-être à un manque de candidats? Une étude mondiale de Kaspersky Lab a constaté, par exemple, que près de trois-quarts des jeunes (71%) n’étaient pas informés des possibilités qui s’offrent à eux de poursuivre des études supérieures en sécurité informatique. Ou d’y réaliser des stages. Même si l’Anssi propose sur son site les formations en cybersécurité en France. Selon l’étude, 45% des entreprises disposent des postes pour débutants ou d’un programme d’études supérieures en place. Pourtant, Kaspersky pointe que 47% des jeunes ont déclaré vouloir «utiliser leurs compétences informatiques à bon escient». Mais seulement 27% des jeunes ont pensé à faire carrière dans la cybersécurité. «On apprend aux gens la sécurité routière mais pas la sécurité informatique» En France, 78% des professionnels du secteur sont d’accord avec le fait qu’il est «difficile» de trouver suffisamment de professionnels en cybersécurité à recruter. Un chiffre plus élevé qu’aux États-Unis, en Allemagne ou au Royaume-Uni.

Filed by ledisjoncteur at mai 2nd, 2017 under Uncategorized
No comments on this post yet

avril 25, 2017

Un voyage n’est pas qu’une suite de monuments

La culture a toujours été mon principal fournisseur de destinations voyages. Je me laisse à chaque fois influencer par les oeuvres culturelles que je croise pour choisir ma prochaine destination. J’ai vu tant de coins différents juste pour en avoir vu une photographie, un aperçu lors d’une exposition. Une fois enracinée, il ne reste plus qu’à l’idée à grandir lentement. Des années s’écoulent parfois avant que je puisse réaliser le voyage, mais jusqu’à ce jour, j’ai toujours fini par le faire. Récemment, par exemple, j’ai visité Dublin lors d’un voyage de groupe. Cela faisait presque deux ans que j’avais envie d’y aller. Mais je n’y allais pas tant pour ses monuments les plus célèbres que pour la destination dans son ensemble. Car ce que j’ai appris au fil de mes voyages, c’est que ce ne sont pas nécessairement les lieux les plus représentés qui sont les plus intéressants à visiter. Certains endroits sont de fait tellement présents dans l’inconscient collectif que la réalité n’arrive plus à combler nos attentes. Un exemple permettra de comprendre ce que je veux dire : je connaissais par exemple déjà si bien la route 66 et le Taj Mahal que leur découverte réelle ne m’a pas fait grand-chose. Je pense aujourd’hui que les lieux les plus connus méritent qu’on leur consacre certes un peu d’attention, mais que ce sont les lieux moins renommés qui offrent l’expérience la plus inoubliable. Le fait de découvrir un site sans en avoir déjà une image préétablie contribue pour une bonne part au sel de l’aventure. C’est quand on s’écarte des rails touristiques qu’on découvre véritablement. Pour ma part, je me souviendrai toujours de ma visite de Hearst Castle (la demeure de William Randolph Hearst) qui m’a fait à bien des égards plus d’effet que le sommet de la Tour Eiffel. Lors de mon voyage à Dublin, j’ai pourtant fait une nouvelle découverte : quelquefois, le plus beau du voyage ne se trouve même pas dans les lieux moins connus. Parfois, il réside dans les relations que tissent les participants entre eux. Les meileurs souvenirs de ce voyage resteront les crises de fou rire que nous avons pu avoir durant chaque trajet en bus. Je vous mets en lien le site par lequel nous sommes passés pour ce voyage à Dublin, si vous souhaitez en savoir plus. http://www.voyagegroupe.fr/destinations/voyage-groupe-europe/voyage-groupe-dublin/

Filed by ledisjoncteur at avril 25th, 2017 under Uncategorized
No comments on this post yet

mars 22, 2017

Une nouvelle crise bancaire guette l’Ukraine

Une crise bancaire plane sur l’Ukraine, qui ne pourrait pas rembourser une partie des crédits aux banques. Un désastre potentiel, suppose le quotidien allemand Die Welt. Selon la Banque nationale d’Ukraine, 30,5 % des prêts bancaires ne seront jamais remboursés, alors que les analystes du marché estiment qu’environ 50 % des crédits ne seront pas restitués, écrit le journal Die Welt. Les banques publiques parlent ouvertement de la situation désastreuse dans le secteur, bien que certains établissements financiers privés refusent de reconnaître la gravité du problème, relève l’auteur de l’article dans le quotidien allemand. Le média rappelle que le secteur bancaire ukrainien souffre toujours de la profonde récession de 2014, une situation qui s’explique non seulement par le conflit dans l’est du pays, mais aussi par la structure oligarchique de l’économie, critiquée par l’Union européenne, ainsi que par la corruption omniprésente dans le pays. Le journal souligne que la corruption y constitue le problème le plus grave. Quoi qu’il en soit, l’auteur constate certains changements positifs dans l’économie ukrainienne, notamment un ralentissement notable de l’inflation. La situation en matière de prêts se stabilise elle aussi quelque peu, les crédits étant désormais accordés à 14 % au lieu des 24 % d’autrefois. Pourtant, souligne le journal, les banques ont toujours des problèmes avec les recettes, et la nationalisation de la Privatbank n’a fait que les aggraver à cause d’une plus grande participation de l’État. Il n’est pas non plus à oublier que la Cour des comptes européenne a classé l’Ukraine au sommet de la liste des pays européens les plus corrompus.

Filed by ledisjoncteur at mars 22nd, 2017 under Uncategorized
No comments on this post yet

janvier 18, 2017

Nimes en hélicoptère

Il est des piqûres de rappel qui me semblent indispensables. Et celle dont j’ai profité samedi dernier est de celles-là, je pense. En effet, alors que je faisais un vol en hélicoptère à Nimes, j’ai pu constater à quel point le monde est beau et grand. Et, par contraste, à quel point l’humanité est négligeable. Cela peut sembler évident, mais je pense qu’il faut s’en souvenir de temps à autre. Car c’est une chose que l’on ignore. Dans nos nids de briques qu’on nomme maisons, nous en venons un peu trop souvent à oublier l’univers qu’il y a en dehors. Mais nos plus grands buildings qui font notre fierté sont en réalité bien peu à l’échelle de notre monde, et un survol en hélico aide à s’en rappeler. Toutefois, il faut reconnaître que, malgré notre petitesse, nous avons quelques exploits à notre actif : nous avons par exemple réussi en quelques années à changer le climat planétaire. Cela est assez significatif de ce que nous sommes, à mon sens. Et je pense qu’il faudrait sérieusement penser à donner une nouvelle définition de l’humanité. Au fond, l’on pourrait nous ranger du côté des virus. En effet, les virus sont microscopiques à l’échelle de l’organisme, et arrivent pourtant à nous rendre malades. Les hommes sont de simples insectes comparés à la Terre, mais ils ont toutefois réussi à provoquer une fièvre planétaire. Et même aujourd’hui, il y a encore des vendus pour certifier que tout ce que prédisent les climatologues est exagéré ! A les entendre, nous n’avons pas pu modifier la température mondiale du fait de notre taille. Mais la démonstration ne tient, comme on le voit, pas la route : la virologie a montré que ce que maître Yoda disait était vrai : il ne faut pas juger en fonction de la taille ; l’on peut être très petit et très redoutable ! Si vous appréciez les beaux paysages, je vous invite en tout cas à faire un tour en hélicoptère. Près de Nimes, c’était vraiment étonnant. Mais je suppose que la Terre est belle, où qu’on soit. Voilà le site où j’ai trouvé mon vol. https://www.tematis.com/vol-bapteme-helicoptere

helico10.jpg

Filed by ledisjoncteur at janvier 18th, 2017 under Uncategorized
No comments on this post yet

janvier 11, 2017

Ficher les français

Un décret rendu public le 30 octobre officialise la mise au point d’un fichier comprenant les informations personnelles de quasiment tous les Français.  Le gouvernement de Manuel Valls a publié un décret « autorisant la création d’un traitement de données à caractère personnel relatif aux passeports et aux cartes nationales d’identité ». Il s’agit donc de créer un immense fichier qui regroupe les données personnelles de 60 millions de Français : une innovation qui semble pour le moins troublante. Cette immense base de données comportera l’état civil, la taille, la couleur des yeux, l’adresse, la filiation des parents, ou encore les empreintes digitales des Français. Pour justifier la mise en place de ce fichier, qui a échappé à tout débat parlementaire, le gouvernement invoque notamment l’objectif de « prévenir et détecter les falsifications et contrefaçon » des cartes nationales d’identité et des passeports. Cependant, le fichier en question pourra être utilisé par les services de renseignement et les agents de police ou de gendarmerie lorsqu’il s’agira de « prévenir les atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation ». Dans le même temps, certaines données issues du fichier pourront être transmises à Interpol ou au système Schengen. La création de ce fichier s’inscrit donc dans le sillage de la lutte contre le terrorisme menée par le gouvernement Valls qui semble persister dans son illusion selon laquelle un outil technologique et un fichier généralisé permettront aux services de renseignement de détecter des terroristes potentiels. Dans ce contexte, il convient de rappeler que toutes les personnes suspectées de terrorisme en France sont déjà fichées. La loi sur le renseignement a auparavant créé un fichier supplémentaire consacré aux actes terroristes où les informations personnelles de tout suspect sont conservées pendant 40 ans. Pour le sénateur PS Gaëtan Gorce, le gouvernement a bien le droit de créer un tel fichier par décret, mais « c’est un problème politique et démocratique ». « Un tel fichier, par son ampleur, ne devrait pas pouvoir être créé sans qu’il y ait un grand débat public », souligne M. Gorce.

Filed by ledisjoncteur at janvier 11th, 2017 under Uncategorized
No comments on this post yet

Partir en balade

rolls1.jpg

Filed by ledisjoncteur at janvier 11th, 2017 under Uncategorized
No comments on this post yet

novembre 23, 2016

Sensibiliser l’entrepreunariat

La capacité à atteindre les clients potentiels influence la réussite de tout programme ou projet d’entrepreneuriat inclusif. Les agences publiques et les organisations de soutien doivent chercher à exploiter les canaux médiatiques les plus largement répandus parmi les membres des divers groupes cibles. Ils pourraient inclure, par exemple, la radio, les journaux et les médias sociaux qui font déjà l’objet d’un suivi assidu de la part de la clientèle cible. Par ailleurs, les campagnes de sensibilisation plus larges et la promotion des modèles au sein des groupes cibles devraient exploiter ces canaux de communication. En Irlande, le programme «Going for Growth», qui vise à encourager les femmes à développer leur entreprise, constitue un bon exemple de mobilisation à travers les médias. Il utilise un réseau d’ambassadeurs pour promouvoir la croissance des entreprises créées par les femmes et a effectivement utilisé de manière efficace des campagnes médiatiques pour toucher les femmes entrepreneurs.
Même si le recours au moyen de communication le plus pertinent se révèle essentiel, l’attention doit également être portée sur le message transmis. Les messages doivent être adaptés et différenciés en fonction des groupes cibles pour accroître les chances d’entrer en contact avec eux. Par exemple, les messages pour les jeunes entrepreneurs potentiels seront différents de ceux destinés aux femmes ou aux seniors. En outre, la mobilisation des immigrés et des minorités ethniques devra peut-être être réalisée dans plusieurs langues. Dans la ville de Vejle, au Danemark, le projet «Coaching en entreprise pour les minorités ethniques» planifie des réunions bimensuelles de sensibilisation dans plusieurs langues afin de mobiliser les entrepreneurs issus de diverses communautés ethniques. Elles sont généralement organisées en collaboration avec des associations professionnelles locales. Le bouche à oreille se révèle également important pour promouvoir ce programme de coaching.À l’origine, «DreamStart», un programme intégré d’aide à l’entrepreneuriat pour les jeunes chômeurs en Belgique, ne déployait que peu d’efforts en matière de sensibilisation. Il s’appuyait plutôt sur les recommandations. Cependant, cela a donné lieu à l’arrivée d’une vague de clients potentiels présentant le même profil et les mêmes idées. Afin d’élargir sa clientèle, DreamStart fait désormais des présentations lors d’événements, organise des réunions de sensibilisation et distribue des imprimés par le biais de l’agence bruxelloise pour l’entreprise. A lire en détail sur http://www.seminaires-entreprises.com

Filed by ledisjoncteur at novembre 23rd, 2016 under Uncategorized
No comments on this post yet

Next Page »

Blogroll


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 20 articles | blog Gratuit | Abus?